L’hivernage de piscine : ce qu’il y a à savoir

L’hiver est la saison la moins propice pour profiter de sa piscine, surtout lorsqu’il s’agit d’une piscine d’extérieur. Dans l’attente du retour des beaux jours, il est primordial de procéder à l’hivernage de votre piscine. L’hivernage de la piscine a pour objectif de protéger votre bassin ainsi que les installations faites des intempéries de la saison. Bien réalisé, vous pourrez continuez de profiter de votre piscine au retour du soleil. Mal réalisé, les risques de mettre en péril votre bassin et vos installations sont grands. Nous vous disons ce qu’il y a à savoir sur l’hivernage de piscine pour que vous puissiez vous y prendre de la meilleure des manières.

Les préalables à l’hivernage

Avant de procéder à l’hivernage proprement dit de votre piscine, certains préalables sont nécessaires. Il faut vider le bassin de votre piscine, mais attention, pas complètement. En effet, un bassin totalement vide peut avoir un impact négatif sur sa structure. Il est aussi recommandé de laisser tourner votre système de filtration plusieurs heures avant l’hivernage proprement dit et de procéder à un nettoyage de votre bassin avant l’hivernage. À l’aide d’un robot ou manuellement, c’est l’occasion de ne pas laisser des bactéries proliférer durant toute la période d’hivernage dans votre bassin. Une autre mesure à prendre pour éviter la prolifération des algues et bactéries est de procéder à l’hivernage une fois que l’eau restante dans le bassin aura atteint une température constante de 12 degrés celsius.

Les types d’hivernage

Il existe deux principaux types d’hivernage, l’hivernage actif et l’hivernage passif.
L’hivernage passif est encore qualifié d’hivernage complet. Si vous êtes dans une région où les hivers sont très froids, il est préférable d’opter pour ce type d’hivernage. Il sera alors question d’arrêter de faire fonctionner tous les équipements. Pour réduire les risques de gel et protéger votre installation contre les intempéries et débris divers, votre piscine doit être recouverte d’une bâche ou d’une couverture piscine. Ce type d’hivernage a pour avantage de nécessiter moins d’entretien de votre part et de ne pas consommer en énergie électrique. La remise en service sera toutefois longue et nécessitera un traitement choc.
L’hivernage actif quant à lui est un semi hivernage. Il est indiqué si vous êtes dans une région où les hivers sont moins rudes. Il s’agit de laisser votre piscine fonctionner quelques heures par jour. L’eau est de ce fait toujours en mouvement et le système de filtration toujours actif. Cette technique est simple, la qualité de l’eau est préservée et la remise en service plus aisée. Cependant, vous devez procéder à un nettoyage régulier du bassin à moins de le protéger par une bâche, entretenir l’eau et supporter le coût sur vos factures d’électricité.
L’hivernage de piscine est le moyen de protéger votre installation durant toute la saison, pour pouvoir la retrouver en bon état dès le début du printemps. Selon que vous ayez procéder à un hivernage passif ou actif, il pourra être important de procéder avant toute utilisation à un nettoyage de votre piscine.

Lire la suite ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *