La pompe à chaleur pour piscine, comment ça marche ?

Chauffer l’eau de votre piscine est actuellement possible tout au long de l’année grâce à l’installation d’une pompe à chaleur piscine. Compte tenu des écarts de prix constatés entre les modèles disponibles, il est cependant conseillé de connaître le principe de fonctionnement de dispositif. Dans les lignes qui suivent, prenez connaissance des divers critères de choix à prendre en compte pour le choix du modèle qui convient à vos besoins et à la configuration de votre bassin.

Une pompe à chaleur pour transférer des calories vers la piscine

Pouvant être proposée en modèle géothermique, c’est surtout la pompe à chaleur pour piscine aérothermique qui est le modèle le plus répandu. En effet, l’air constitue une source de chaleur très facile à exploiter, via des ventilateurs pour aspirer et expulser l’air du système. Le but est ainsi de récupérer l’énergie calorique présente dans l’air ambiant, afin de la transférer dans l’eau de la piscine. Actuellement, des modèles réversibles, pouvant aussi bien chauffer que rafraichir l’eau, sont disponibles. Pour élever la température d’une piscine, le processus débute au niveau de l’évaporateur, où un fluide frigorigène va absorber les calories de l’air, en passant de son état liquide à froid vers un état gazeux à chaud. Le gaz obtenu est ensuite transféré vers un compresseur qui va se charger d’en augmenter la pression, et la température par la même occasion. C’est cette température finale qui est alors diffusée dans la piscine à travers un échangeur, d’où le gaz chaud va ressortir dans un état liquide après avoir libérer de l’énergie calorifique. Avant de rejoindre l’évaporateur pour être prêt pour un nouveau cycle, le liquide va d’abord être transféré dans un module de détente, pour en faire baisser la pression. Sachez néanmoins que l’action de chauffage de l’eau de la piscine ne permet qu’une augmentation de la température de un ou de 2° C par jour, dans le cas où le bon modèle de pompe à chaleur à été installé et bien paramétré. Cela implique donc de prendre une certaine avance par rapport au rafraichissement des saisons, pour éviter les grosses dépenses en énergie. En effet, même si la pompe à chaleur piscine est l’un des moyens les plus efficaces et les moins énergivores, il fait néanmoins savoir qu’il faut environ 1kWh d’énergie consommée pour produire 3 à 4 kWh de chauffage.

Le choix d’une pompe à chaleur adéquate

Pour choisir le modèle de pompe à chaleur piscine qui convient à votre bassin, il faut premièrement considérer le volume d’eau à chauffer, afin de déterminer le coefficient de performance nécessaire à un chauffage optimal. Il faut également tenir compte de l’exposition de votre piscine par rapport au vent, ainsi que les contraintes climatiques de votre zone géographique. Ainsi, dans les zones tempérées et pour les piscines couvertes, l’on peut opter pour une pompe à chaleur moyenne ou réduite. Néanmoins, dans le cas où vous voulez pouvoir profiter de votre piscine tout au long de l’année, il sera nécessaire d’investir dans un modèle adapté. En mettant votre pompe à chaleur en marche au bon moment, il est possible de profiter d’une piscine à 28° C durant les saisons fraiches. Pour profiter d’un chauffage de qualité pour votre piscine, il est cependant conseillé de choisir des modèles conformes aux normes en vigueur, comme la NF PAC française ou l’EHPA européenne. Quant à la praticité de votre équipement, vous pouvez choisir entre des modèles verticaux imposants mais silencieux et des modèles horizontaux plus réduits mais pouvant être plus bruyants. De plus, les modèles horizontaux doivent être bien disposés afin que l’air frais expulsé ne soit pas gênant.

Lire la suite ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *